Charles III (1856 - 1889)

Lorsque le prince Charles III accède au trône de Monaco, la Principauté est réduite au seul territoire de Monaco (le Rocher et La Condamine), soit 195 hectares. La sécession de Menton et de Roquebrune en 1848 a en effet amputé la surface des Etats princiers de plus de 90%. Cette perte s’accompagne d’un déclin économique important, les deux villes dites « libres » fournissant au prince la quasi totalité de ses revenus.

Visionnaire, Charles III décide de transformer la Principauté en y attirant les étrangers.

La création de Monte Carlo (le « Mont Charles »), la construction d’un casino, d’hôtels et d’une ligne de chemin de fer désenclavant Monaco, la modernisation des infrastructures urbaines, etc., vont transformer la petite Principauté en un véritable Eden pour les étrangers et faire la réussite de Monaco.

Le règne de Charles III est marqué par deux émissions monétaires importantes en métal précieux : 20 francs or en 1878 et 1879, et 100 francs or en 1882, 1884 et 1886, communément appelés des « Monaco » et que l’on retrouve sur les tables de jeu du casino.

1878 - 20 Francs

métal : or 900 millièmes

graveur : Hubert Ponscarne

diamètre : 21mm

poids : 6,45g

tirage : 50.000 exemplaires en 1878

            50.000 exemplaires en 1879

1881 - essai 100 Francs

métal : cuivre

graveur : Hubert Ponscarne

diamètre : 35mm

poids : 16g

1882 - 100 Francs

métal : or 900 millièmes

graveur : Hubert Ponscarne

diamètre : 35mm

poids : 32,25g

tirage :   5.000 exemplaires en 1882

            15.000 exemplaires en 1884

            15.000 exemplaires en 1886